Archives de Catégorie: Le téléchargement légal

Quand Aurélie Filippetti veux faire payer les géants de la « culture internet »

Les Indés radios, regroupant près de 120 radios indépendantes françaises, proposent un nouveau mensuel politico-culturel présenté par Géraldine Muhlmann ancienne présentatrice de C Politique sur France 5.

Sa première invitée n’est d’autre que la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie FILIPPETTI.

Dans ce passage qui nous intéresse, sur le téléchargement légal, elle propose de faire payer un peu plus les géants de l’Internet et du téléchargement légal (cf l’article « Maman, je peux télécharger une musique? »).

Plus que de les taxer pour récupérer de l’argent, c’est proposer d’intégrer à leur politique le développement des jeunes artistes comme on pu le faire certaines plates-formes comme « My Major Company » mais avec des moyens forcément plus effectifs.

Enfin, elle revient sur le comportement d’Hadopi et les courriels d’avertissement, jugeant inefficace sur la dissuasion et ne « faisant pas renter pas d’argent ».

En effet,  HADOPI doit élargir son rayon d’action et se faire plus connaître, notamment son label « Hadopi Pur », tout en trouvant d’autres solutions pour concilier le partage de la culture et la légalité.

Publicités
Tagué ,

Maman, je peux télécharger une musique?

Tout comme le téléchargement de films, le téléchargement de musique s’avère assez difficile pour un utilisateur qui ne veut pas rentrer dans l’illégalité.
Testez et vous verrez. Taper  » télécharger musique » et vous verrez que sur les 10 premiers sites présents, la moitié sont illégaux. Les sites de téléchargement s’étant multipliés, il est très difficile pour un novice de s’y retrouver dans cette foret de fichiers.

Dans cet article, vous retrouverez les 2 modes de téléchargements les plus connus, avec leur mode de fonctionnement, leur propriété ainsi que les prix pratiqués dans cet e-marché de la musique.

LE TÉLÉCHARGEMENT DE MUSIQUES EN SINGLE OU EN ALBUM

The first, the one, the only : I-Tunes

Capture d'écran - I-Tunes

Capture d’écran – I-Tunes


Avec plus de 40 millions d’utilisateurs, la plateforme de téléchargement créée par Apple est le logiciel le plus consulté pour le téléchargement de musiques.
Il permet de télécharger des musiques à l’unité (single) ou des albums entiers d’artistes aussi différents dans leur nationalité que dans leur style, ou leur génération (on peut passer de Claude François à Robbie Williams par exemple)
Ses avantages sont nombreux. Premièrement, il s’agit d’un site reconnu mondialement, ce qui lui donne une crédibilité auprès des acheteurs. Deuxièmement, il offre un large éventail de choix musicaux avec un catalogue de plus de 700 000 titres. Et pour finir, il est très simple d’utilisation quant à la recherche des musiques et à la façon de procéder pour payer.
Ses prix ne varient pas beaucoup puisqu’ils vont généralement de 0,99 centimes pour le single à 9,99 euros l’album. Parfois, des promotions existent selon l’ancienneté de l’album ou du morceau vendu.
Depuis peu, « Fnacmusic » s’est associé avec le géant de la musique, c’est dire le succès de celui-ci.

LE TÉLÉCHARGEMENT EN « FORFAITS »

presse-citron.net

presse-citron.net

Deezer, la référence du téléchargement.

Deezer est un service d’écoute de streaming musical à la demande permettant d’écouter les artistes avec un accès un single mais aussi des albums. Il offre un catalogue de plus de 20 millions de titres. C’est une bibliothèque musicale référencement plusieurs dizaines d’années de musiques. Il permet également de créer des Playlists de musiques, de les partager sur les réseaux sociaux.
Le site est également une référence dans le monde musical. Contrairement à I-Tunes, celui-ci ne permet pas de télécharger des musiques à l’unité mais uniquement des albums. La grande différence que l’on peut distinguer entre les deux, c’est les forfaits qu’il offrent. Les 2 entités proposent des offrent à la semaine, au mois et a l’année mais Deezer est le plus connu dans ces pratiques la. Il offre un large choix de forfaits allant de 4,99 euros pour les utilisateurs « Premium » à 9,99 euros pour les utilisateurs « Premium + »
Le site similaire à Deezer est Spotify, une plateforme montante du streaming musical mais également du téléchargement par forfaits.

Les offres légales VOD – Pour qui et à quel prix ?

Pour pallier au téléchargement illégal, les professionnels de l’audiovisuel et du cinéma mettent à la disposition des internautes des plateformes de Vidéos à la Demande. Fonctionnant sur la base du « forfait » ou d’une consommation « à la carte », le système tend à rappeler l’époque du vidéo club à la différence du prix et de son côté pratique:  Du gratuit à 10€, les séries et le cinéma du monde entier sont à la portée de la souris ou de la télécommande. Présentation des différentes offres.

L’offre à la carte* gratuite

Différentes captures des plateformes de "replay" sur téléviseur et Internet

Différentes captures des plateformes de « replay » sur téléviseur et Internet – DR

Il n’est pas question ici de parler des offres de plateformes vous proposant des films en intégralités et totalement gratuit: Tout cela est totalement illégal. Mais avec l’arrivée de la télévision connectée et d’une mutation technique d’internet, nombreuses sont les chaînes de télévision à proposer le re-visionnage de programmes (ou « replay ») sur internet ou directement depuis votre téléviseur, via les box.

Ainsi, vous pouvez voir et revoir tous les programmes que vous avez pu manquer (exclu le contenu filmographique) et cela durant une période de 7 à 14 jours. A l’heure actuelle, « My TF1 » , « Francetv Pluzz » et « M6 Replay » dominent le marché.

A noter dans quelques semaines l’arrivée sur Youtube de « chaînes » aux contenus fournis par de grands groupes de productions audiovisuels. La filiale de Google a signé en Octobre dernier un partenariat permettant d’enrichir le site de partage de vidéos en ligne. (Pour en savoir plus, Voici l’article proposé par le Nouvel Obs en Octobre 2012)

L’offre à la carte payante

Captures d'écrans - DR

Captures d’écrans – DR

Le marché se veut plus diversifié dans le domaine mais réside dans le même fonctionnement: Payer pour un contenu unitaire (le plus souvent séries et films) soit pour une durée limitée à 24-48h ou pour un téléchargement complet.

Dans le cas d’une location de produit, le visionnage est alors qualifié de « streaming ». Le contenu est alors visible soit directement sur la plateforme de VOD ou bien en téléchargement provisoire directement sur votre ordinateur. Le fichier est alors bloqué à la fin de sa période de location.

Le prix ? Il varie selon le type de films et/ou de séries visionnés et leur date de sortie mais, dans la majorité des plateformes, il faudra compter entre 1.99€ et 4,99€  par vidéo.

L’offre au forfait

Échantillon des offres "forfaits illimités" pour la VOD

Échantillon des offres « forfaits illimités » pour la VOD

Comme tout forfait, il s’agit d’un abonnement au mois. Les vidéos sont alors en libre accès et surtout en illimité. Intéressant pour les gros consommateurs de films et séries, le prix reste plus attractif qu’une offre à la carte.

*L’offre à la carte correspond à une vente/location à l’unité

Tagué , , , ,

La revue de tweets

Tout ce que Twitter peut dire sur le téléchargement de musiques et films, c’est la revue de tweets !

Actu Streaming

Boris Manenti, journaliste au Nouvel Observateur rapporte une interview de Yann Thébault, directeur général de Spotify France. La plateforme de streaming musical qui compte 20 millions d’utilisateurs dans le monde joue de plus en plus avec l’interactivité et les réseaux sociaux. Mais le DG français parle aussi de son combat contre le téléchargement illégal.

What’s happen in United States alors ?

Les Etats-Unis en passe de punir sévèrement le téléchargement illégal ? Un cas fait débat

Lorsque les « pirates du web » affichent leur délit publiquement

Et oui, certaines personnes manquent parfois de bon sens et n’hésite pas à mettre en lumière leur pratique sur le web. Sachez que même si Internet peut sembler libre, les propos tenus sur les réseaux sociaux peuvent être soumis à une poursuite en justice pour bons nombres de cas.

Humour kikoulol VDM

Bon ok, l’orthographe n’est peut-être pas au rendez-vous mais il faut avouer que ce tweet ne manque pas d’humour et montre que le téléchargement et sa réglementation ne sont pas clairs dans l’esprit de certains internautes. « Mdr »

A-C-T-UUUU

Image

Capture d’écran : zdnet.fr

Megaupload supprimé par le FBI, voici que le site ZDNet  spécialiste de l’actualité du téléchargement nous montre en avant première une capture d’écran du nouveau site de partage de fichiers en ligne qui succédera à ce dernier, défunt depuis le 19 janvier 2012.
Le nouveau bébé sortira le 20 janvier 2013.

Comment télécharger?

Source : http://tux25.files.wordpress.com

Source : tux25.files.wordpress.com

Le téléchargement illégal, tout le monde connait. Peer-to-Peer , forums illégaux, échanges de fichiers entre particuliers,
droits d’auteurs bafoués  on en entend parler presque chaque fois que l’on tape le mot  » télécharger » sur Internet.

Mais pour des utilisateurs bien éduqués ou de simples personnes ne voulant pas rentrer dans l’illégalité, le téléchargement gratuit pourrait s’avérer être leur ami.
La question développée dans cet article sera donc de comprendre par quoi passe le téléchargement légal, sur quels plateformes peut on être sur de ne pas enfreindre la loi, et surtout quels sont les bons procédés pour réussir un « download » sur notre PC fixe ou portable.

Téléchargement lé-quoi?
Un téléchargement légal, c’est un téléchargement qui n’est pas illégal. Je me reprends, je me reprends.
Un téléchargement légal, c’est un téléchargement qui n’enfreint pas la loi , un téléchargement plein de bon sens qui peut etre gratuit comme payant. Tout dépend du fichier que l’on recherche. Prenons un exemple, si je cherche un jeu simple et ludique pour mon enfant de 10 ans, il est bien sur très facile d’arriver à trouver une multitude de sites m’offrant un éventail de choix et me permettant donc de ne pas payer pour divertir mon enfant.
MAIS , si je cherche un jeu pour mon enfant qui est très connu, c’est a dire qui a eu une publicité à la TV et que tout le monde connait ( FIFA , Call Of Duty par exemple) le jeu proposé sur le net sera payant de quelque manière qu’il soit, ou gratuit pour les pirates du NET!

La musique
En ce qui concerne la musique, (le point sensible) elle n’est pas tres accessible à tout le monde. Je m’explique.
Contrairement à des jeux comme évoqués ci dessus, la musique n’offre pas de plateforme totalement légale pour les utilisateurs avares de guitares et de pianos. La musique ne peut s’écouter que sur des logiciels comme Spotify ou Deezer ou des sites comme YouTube notamment.

Autrement, elle est impossible à télécharger sur son PC, sauf pour les personnes qui cherchent bien et finissent par trouver LA solution. La solution est le téléchargement des vidéos YouTube sur des sites dont je ne révélerai pas le nom pour éviter tout problème d’éthique.

Les films
Difficile la aussi de pouvoir télécharger des films maintenant que la loi Hadopi est sortie, difficile de télécharger des films maintenant que des plateformes comme Megaupload ont été supprimé, difficile de télécharger des films quand on sait maintenant que tout est devenu payant, le marché du cinéma et de la télévision en général étant sans doute le plus primé par les internautes.
Pour télécharger des films, il faut payer. Ou alors les acheter en DVD. Voila la seule conclusion que je peux donner pour être sur d’être dans la légalité.

Vous l’aurez compris, le téléchargement de fichiers peut s’avérer facile comme très compliqués selon le fichier que l’on recherche et selon nos exigences aussi. Bien qu’Internet soit un marché libre et ouvert d’accès, il n’offre pas non plus une réelle liberté de téléchargement pour les internautes en quête de bonnes affaires et de divertissement.

%d blogueurs aiment cette page :